Le projet


 Pourquoi remplacer le Pont de Colombelles ? 

Le pont de Colombelles est vétuste. Il n'est techniquement plus en capacité de répondre au trafic qu'il subit et des signes inquiétants de fatigue sont apparus qui ont conduit à y interdire la circulation des poids lourds. Les pannes sont répétitives et chroniques et entrainent des perturbations de circulation importantes. Il est impossible de prolonger sa durée de vie au-delà de quelques années. Les coûts d'exploitation sont devenus très importants.

Ce pont est un point de liaison essentiel entre l’Ouest et l’Est de l’agglomération. Il reçoit 18 000 véh/j dont 7 % de poids lourds. Ce rôle se confirme avec la mise en service récente de la desserte portuaire par le Département du Calvados et la réalisation progressive des nouveaux secteurs d’habitat d’Hérouville Saint Clair en rive droite du canal.

Il n’est donc pas envisageable de maintenir un ouvrage soumis à des interruptions de service aléatoires préjudiciables pour les trafics portuaires et routiers.

 

Quel ouvrage pour le remplacer ? 

Cet aménagement doit se faire en prenant en considération la desserte routière d’ensemble entre l’échangeur de la RD 515 et le rond-point RD 402 – 226 mais aussi l’exploitation commerciale du port de Caen-Ouistreham par les navires empruntant le canal afin de desservir les différents secteurs d’activité du port.  

L’ouvrage constituera le premier lien entre le nouveau quartier de « la Presqu’Ile hérouvillaise » et la ville « historique ». 

Il doit donc assurer différents types de déplacement dans une cohabitation harmonieuse et sécurisée entre les usages « doux » de déplacement et de fréquentation du site, et les contraintes d’une circulation dense qui devra être apaisée, afin de répondre aux problèmes de cohabitation d’usages, mais aussi de gestion de passage des navires sur le canal (arrêts momentanés de la circulation).

Pour répondre à ces besoins, il est envisagé : une chaussée bidirectionnelle de 2 voies de 3.25 m de large chacune, un trottoir piéton de largeur 1.40 m et une piste cyclable bidirectionnelle de 3 m de large qui s’intégrera dans le schéma du réseau cyclable de l’agglomération.

Où implanter cet ouvrage ? 

Parce qu’il n’est pas envisageable de couper le franchissement du canal pendant plusieurs mois, le nouveau pont ne peut être construit à l’emplacement de l’existant. Il ne peut non plus être érigé en amont en raison de l’urbanisation présente et future. Il doit donc être implanté en aval (au Nord). 

L’emplacement retenu est situé à environ 40 m en aval. Il tient compte de la nécessité de permettre la manœuvre du pont existant pendant les travaux, de la présence du réseau de chauffage urbain et de la volonté de minimiser les emprises foncières à acquérir ou sur les milieux naturels humides environnants.

 

Budget de l’opération

Le budget global de l’opération est de 20 millions d’€ HT. Elle est financée à part égale par la Région Normandie, le Département du Calvados et la Communauté Urbaine de Caen la mer.

Déroulement de l’opération 

Définition du programme : en cours de finalisation

Reconnaissances géotechniques : en cours de réalisation et jusqu’en mars 2021

Diagnostics avant travaux : réalisés

Concertation : du 1er février au 15 mars 2021

Etudes environnementales et constitution du dossier d’autorisation : en cours

Instruction du dossier d’autorisation : Mars à septembre 2021

Enquête publique : dernier trimestre 2021

Autorisation : fin 1er trimestre 2022

Lancement de la procédure de déclaration d’utilité publique et d’acquisitions foncières : Mars 2021

Marché travaux (procédure conception-réalisation) : Janvier 2021 à Février 2022 

Travaux : Mars 2022 à l’été 2023

Date de dernière mise à jour : 27/07/2021
En poursuivant la navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de fréquentation ainsi que l'utilisation de sessions destinées à améliorer votre navigation sur notre site internet.
Pour paramètrer l'utilisation des cookies sur ce site, cliquez ici. Pour en savoir plus, cliquez ici.
J'accepte
Je refuse